La préparation d'une sortie en  montagne

Lors de la préparation de la sortie le choix d’une course et de ses alternatives est fonction de l’évaluation des conditions et des équipiers : vécu, compétences techniques et physiques, aspirations… Si vous êtes en groupe il faut bien évaluer le but de chaque participant : sport, plaisir, photos, contre la montre, etc... Pour étudier la randonnée, la sortie ou la course en montagne, il faudra tout d’abord s’armer de plusieurs informations et de plusieurs outils indispensables : bulletin météo locale (TF1 ou BFMTV est un indice national ou régional) Carte IGN 25000ème GPS Numéro de téléphone du PGHM Numéro de téléphone du ou des refuges que vous fréquentez ou de ceux que vous croisez. Les professionnels de la montagne ou les locaux sont de bons conseils.

Le matériel nécessaire pour la randonnée

Une bonne étude de votre itinéraire permettra de connaître la distance totale, le dénivelé positif et négatif (la descente et dur parfois), mais aussi les difficultés. Il existe maintenant des montres GPS qui en passant par un logiciel ajouté ou sur site internet vous permettra de garder le bon chemin. Attention la carte papier ne consomme pas de piles et reste l’ami du randonneur par tout temps. Avant de partir prévenez votre entourage proche en indiquant les éléments essentiels de votre sortie. Pour le sac à dos (sorties pour deux jours) : La carte IGN de votre randonnée au 1/25000, une boussole et un altimètre et un GPS Trousse de toilette : brosse à dent, petit tube de dentifrice et un savon Une petite serviette en microfibre Téléphone portable Une montre (GPS c’est mieux) La lampe de poche frontale avec des piles de rechange Une gamelle, une fourchette, une cuillère et couteau ainsi qu’une tasse Le bruleur, une bouteille de gaz et un ou deux briquets un bon sac de couchage léger mais adapté aux températures que vous risquez de subir la nuit Un tapis de sol ou un matelas autogonflant Deux ou trois sacs plastiques pour protéger vos affaires et pour servir de poubelle un protège sac, parfois déjà intégré au sac à dos Ficelle Couverture de survie Un sifflet à ranger dans une poche facilement accessible Trousse de secours De la crème solaire Des pastilles pour purifier l’eau Gourde + eau . Du papier toilette et quelques mouchoirs Powerbank une veste polaire une sous couche Brubeck un tee-shirt Brubeck Un bonnet Brubeck, des gants, un cache-cou léger Brubeck Une Gore-Tex ou assimilée Un short léger et un pantalon de randonnée Des sous-vêtements, selon votre exigence d’hygiène… De bonnes chaussettes de randonnée Une paire de chaussette, un collant chaud et un tee-shirt pour la nuit Une casquette Les lunettes de soleil Tout ça il faut le rentrer dans un sac à dos adapter à votre morphologie et la durée de votre séjour. Pour une journée un sac de 20 à 30 litres suffit. Pour deux jours 30 à 40l. Maintenant avec un peu d’ingéniosité et avec un peu d’expérience vous arriverez à tous caser dans un sac de 40 à 50l si vous partez bivouaquer plusieurs jours.

En résumé

Pour résumer : - Bien préparer son itinéraire en prévenant ses proches et en ayant pris soin de prendre les éléments météo et risques potentiels sur place. Rester au niveau de tout le monde et ne pas s’enflammer. Si ça le fait aujourd’hui, ça le fera plus tard. Utiliser du matériel adapté. Que ce soit pour votre matériel technique (sac à dos, GPS, sac de couchage, etc..., mais aussi et surtout vos vêtements techniques (vêtements mais aussi chaussures) La montée est une course à part entière mais la descente peut parfois être aussi surprendre. Restez cohérent avec votre itinéraire et votre niveau physique et technique.

La prudence  et l’humilité sont les maitres mots pour arriver à bon port.

Profitez bien et respectez la nature